La Voie maltée, le bar à bières du cours Julien


| Itinéraire | Site web |

La Voie Maltée est un bel espace où il fait bon se retrouver pour boire un bon verre. On s’y sent bien accueilli et les serveurs sont toujours à l’écoute. La carte des bières est assez impressionnante et il y en a pour tous les goûts. Les prix sont raisonnables et il y a souvent des promotions intéressantes. Le bar est ouvert tous les jours de 17h à 2h du matin.

L’ambiance du bar

La Voie Maltée est un bar à vins et à bières cosy, où l’on se sent bien, c’est chaleureux surtout pour les aider à passer l’hiver. Les murs en pierres apparentes, les plantes suspendues, la rampe en fer forgé, les tables en bois et les canapés en cuir contribuent à créer une atmosphère des plus agréables. Quant à l’orgue à bière, il est magnifique. On se croirait dans un film des années 20.

Un bar à bières dans le quartier du cours julien

La Voie Maltée est située au cœur du quartier du cours julien rue crudère, un quartier riche en bars et en restaurant, de tout genre. Il manquait cependant un bar à bières digne de ce nom. Pour les bières vous pouvez aussi aller à la Brasserie communale, c’est à coté. Le cours julien à Marseille est un quartier étudiant, jeune branché, et la voie maltée s’adresse avant tout à cette clientèle, mais elle reste ouverte à tous. L’ambiance est assez décontractée, on se sent bien dès qu’on entre. Les tables sont un peu étroites mais on s’y fait vite. La musique est plutôt douce et agréable.

La gamme de produits est assez large, il y a de tout, des bières locales, des bières internationales, des bières artisanales. Le personnel est vraiment à l’écoute et vous conseillera au mieux. Les gérants : Mathieu et Artak s’efforcent de satisfaire le plus grand nombre, de l’amateur au connaisseur. Histoire que chacun y trouve son compte et une bière à déguster. Le rapport qualité/prix est plutôt bon, les prix sont raisonnables et la qualité est au rendez-vous. La carte des vins est également alléchante, avec une sélection de vins naturels et des vins du Languedoc, ça vient de chez Prov’Oc, la cave d’à côté.

Coté grignotage de la voie maltée

On peut aussi y déguster des plats simples mais savoureux. Vous pourrez savourer une assiette de charcuterie ou de fromages à déguster avec la bière de votre choix. Par ailleurs la maman de Mathieu élabore aussi des tapas qu’on a tout de suite envie de goûter : houmous aux tomates séchées, dhal de lentilles ou autre dip de pesto de roquette… La Voie Maltée, c’est donc un bar à vins et à bières cosy, où l’on se sent bien. On y reviendra.

L’autre intérêt de ce lieu est sa programmation, que vous pouvez consulter sur leur page facebook ! En effet, des concerts rock, hip hop, DJ etc… sont organisés régulièrement, en petit nombre mais toujours de qualité. Il y à aussi des concours de bras de fer, de jeux vidéo ou de session de tatouage !

Vivement la voie maltée si vous cherchez un bar à bière à Marseille.

Mathieu et artak les propriéteraires de la voie maltée

La Voie Maltée. On est spécialisé en bières artisanales locales et internationales. On a à cœur en fait de prouver qu’ici en France et surtout dans la région, on a des grosses forces vives et des mecs qui produisent des bières qui n’ont plus grand chose à envier aux meilleures références anglo saxonnes. Je pense donc qu’on aime bien présenter ça. Après, on aime aussi se faire plaisir et faire plaisir à la clientèle en ramenant des trucs qui font vraiment rêver des quatre coins du monde, des bières japonaises, nord américaines, pas mal de trucs qui viennent d’Europe de l’Est ou d’Europe du Nord.

Brasser à la Voie Maltée


Le but, à la Voie maltée, c’est qu’il y a un turn over au niveau des bières, en fait, tout le temps. Je viens ici un soir, on vient le lendemain. Il y a pas les mêmes bières parce que dès qu’on finit un fût, on efface sur le tableau et on le remplace par une autre référence. Donc ça fait tout le temps de la nouveauté au niveau des références et surtout des goûts. Ça permet de pouvoir mettre des trucs assez mainstream autant que des trucs bien plus pointus avec des bières de New England IPA comme les saveurs de Black IPA avec des trucs un peu plus complexes. On a déjà fait quelque chose d’officiel en fait, au début on brassé un peu par nous même et avec des potes, mais c’était quelque chose de plus confidentiel et de petit volume.
Et la première fois qu’on a fait un gros volume, c’était 1000 litres. On a fait ça avec Zoumai, une micro-brasserie marseillaise. C’est des mecs qui sont installés à Castellane, qui bossent hyper bien et avec qui on s’entend à merveille. Donc on s’était dit l’année dernière ce serait cool de faire une collab et de cristalliser un peu cette espèce d’amitié qu’on avait commencé à nouer. On s’est lancé sur une IPA qui s’appelait la cubi IPA et qui est qui s’est faite ravager en trois semaines, c’est à dire les 1000 litres sont partis et forts de ce succès, on s’est dit Putain, il va falloir renouveler l’expérience.

Des concerts, des événements ?

On privilégie ici la qualité avant la quantité. C’est un peu comment dire ça. Mais il y a plein d’endroits ici à Marseille, dans le quartier, pour privilégier la musique au niveau semi-pro ou amateur. J’en ai fait partie et j’en fais toujours partie quand je me produis sur des scènes, même si c’est de moins en moins régulier.
Et nous, on s’est dit qu’on allait essayer d’avoir un créneau un peu différent et que le but, ce serait de faire très peu de concerts, mais que des têtes d’affiche ou de potentielles têtes d’affiche et des mecs pour lesquels on a beaucoup d’admiration, des gros coups de cœur. Donc l’année dernière, on a réussi à faire quatre concerts, on a fait venir David le deunff, Hocus Pocus, on a fait mixer djel de la fonkyFamily, léo de raspigaous et on a conclut l’année en fêtant notre premier anniversaire avec Gérard Baste des svinkels, donc un énorme concert de Hip-Hop.
On a détruit le bar, on est reparti à zéro et cette année on est en passe aussi de faire toutes les grosses surprises comme ça. C’est pareil pour checker le Facebook, Instagram et on balance les infos au fur et à mesure dès que ce sera vraiment sur trois.

Précédent

La ruche de la rue sainte

Manger et boire proche de la gare Saint Charles ?

Suivant